Brèves

Le mot du Président

Archives

Rechercher...




BREVES/LE MOT DU PRESIDENT/


Il n’est pas inutile de rappeler que le rôle premier de l’OHGPI consiste, après examen, à homologuer les garanties contractuelles sollicitées par le Maître d’ouvrage ou le Maître d’œuvre, pour des travaux de peinture industrielle et/ou de revêtements anticorrosion en construction neuve ou en maintenance.Cet engagement premier date de la fondation de l’OHGPI en 1958.Entre temps, le « métier » a subi des évolutions lourdes, de grands acteurs ont disparu, d’autres se sont imposés ; les règlementations sur l’hygiène et la sécurité se sont amplifiées et exigent en quasi permanence un renouvellement des gammes de peinture et de leurs composant ; les normes internationales sont agitées d’un mouvement perpétuel qui nous concerne au premier chef.


La concurrence s’est exacerbée et cherche à empiéter sur nos marchés traditionnels de façon très agressive (galvanisation, acier au cupro nickel, utilisation d’air sec dans les espaces vides, etc…). Le tout dans un marché dépressif dont la première victime en France est l’industrie.

L’ensemble de ces contraintes a amené la profession à confier des responsabilités supplémentaires à l’OHGPI.

C’est dans ce contexte que nous avons tenu à élargir les compétences de l’OHGPI aux supports en béton, à développer la Filière anticorrosion avec notamment la création d’un événement fédérateur, les « Rencontres de la Peinture Anticorrosion » ; à organiser la participation aux travaux normatifs internationaux, à associer les donneurs d’ordre à nos commissions techniques.

L’ensemble de ces taches constitue une lourde charge, mais notre équipe de permanents y fait face et reste à votre écoute.

Entre temps, je vous invite à parcourir notre site qui rentre dans le détail des services proposés.

Pierre NAVARRE

Président